Cardinal Luis Antonio Tagle : « Nous ne serons jamais seuls » 

Share

Lui-même atteint du covid, le cardinal Tagle, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et ancien archevêque de Manille, évoque son expérience personnelle, dans une interview accordée à Andrea Gisotti pour Vatican News.  

Ainsi, il témoigne de sa proximité avec les très nombreux malades à travers le monde (près de 80 millions selon les données des agences de santé): « je veux leur dire qu’ils ont un frère en moi, quelqu’un qui connaît d’une manière particulière le trouble intérieur, l’angoisse, la peur ».  

Le cardinal évoque aussi le message d’espoir qu’est Noël 2020. En effet, cette année a été une grande épreuve pour beaucoup de personnes à travers le monde. Mais les circonstances de cette année peuvent aider à voir la Nativité selon une perspective nouvelle : « Je pense que les problèmes et les souffrances de cette année nous aideront également à nous concentrer sur le message d’espoir de Noël. Qu’est-ce que Noël ? C’est Dieu qui vient parmi nous. Nous ne serons jamais seuls » 

Dans la tradition des vœux, le Cardinal Tagle souhaite que : les gens aient la force, l’espérance, la foi et la joie de rendre la nouvelle année plus radieuse. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que des facteurs externes changent les choses. . Il encourage tous les baptisés à être acteur d’un changement : Mais nous pouvons changer nos perspectives et cela rendra la nouvelle année plus lumineuse : notre espérance, notre solidarité, notre joie ».  

Ce Noël 2020 est l’occasion de vivre plus profondément le mystère de la Nativité. Plus qu’une simple fête familiale, c’est l’accomplissement de la promesse que Dieu a fait à l’Humanité : « Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (IS 7,14) », c’est-à-dire « Dieu Sauve » 

Noël, c’est le commencement de la mission du Fils de Dieu parmi nous, envoyé pour nous sauver ! Noël est pour nous une belle occasion d’être missionnaires. Le cardinal donne quelques pistes pour annoncer l’amour de Dieu, d’une façon très simple : « (…) nous serons créatifs, nous pourrons trouver des moyens, notamment en rappelant à nos frères et sœurs qu’ils ont un ami sur lequel ils peuvent compter. Peut-être qu’au lieu d’économiser pour moi, pourquoi ne pas économiser pour mon voisin qui n’a rien ? Au lieu d’organiser un festin juste pour moi et ma famille, pourquoi ne puis-je pas commander de la nourriture pour quelqu’un d’autre également ? Il y a beaucoup, beaucoup de façons pour les gens de comprendre que « J’ai un frère, j’ai une sœur, j’ai un ami» ».   

 

L’interview complète du cardinal Luis Antonio Tagle sur Vatican News

Print