Share
20 mai 2019

Six martyrs de la foi lors d'une messe dominicale

Dimanche 12 mai 2019, le Père Siméon Yampa a été tué en compagnie de cinq fidèles dans le cadre d’une attaque menée contre son église pendant une procession mariale. S.Exc. Mgr Séraphin François Rouamba, Archevêque de Koupéla, a adressé un appel à la paix et à la coexistence pacifique. A la cérémonie funèbre, ont participé catholiques, protestants, musulmans.

« Le Père Siméon Yampa était une personne humble, obéissante et pleine d’amour. Il a aimé ses paroissiens, jusqu’au sacrifice final » écrit S.Exc. Mgr Théophile Nare, Evêque de Kaya.

L’attaque a eu lieu entre 09.00 et 10.00 du matin lorsque des terroristes, arrivés sur des motocyclettes, ont envahi le village de Dablo, à 90Km de Kaya, en province de Sanmatenga, dans le centre nord du Burkina Faso. Le groupe armé a immédiatement attaqué l’église où était en cours la célébration de la Messe dominicale, tuant le célébrant et cinq fidèles. Avant de s’enfuir, ils ont incendié le lieu de culte avant de saccager et d’incendier également des magasins et le centre sanitaire.
Le prêtre assassiné, le Père Siméon Yampa, est né le 19 février 1985. Il avait été ordonné le 7 juillet 2014 à Kaya.
Au Burkina Faso, se multiplient actuellement les attaques contre les communautés chrétiennes. Le 28 avril dernier, au terme de la célébration, à Silgadji, en province de Soum, un pasteur protestant avait été assassiné en compagnie de cinq fidèles.

Pour en savoir plus, lire la dépêche de l’agence Fides du 13/05/19.

Print