Share
6 juin 2021

Le Saint Sacrement

Homélie de Mgr Colomb, évêque de la Rochelle et directeur national des OPM.

Aujourd’hui nous célébrons ce que l’on appelait autrefois la fête Dieu. C’est une très ancienne fête qui voulait rappeler aux baptisés que Dieu est bien présent avec nous, qu’il a fait alliance,  et que Jésus, en vérité se donne à chaque eucharistie, pain et vin partagé, corps et sang livrés pour le salut du monde.

 

Dieu cherche l’homme, fait alliance avec lui. L’eucharistie est communion

Ce qu’il y a d’important dans le texte de l’Exode que nous propose la liturgie aujourd’hui ce n’est pas le sacrifice pour lui-même. Ce qui est important c’est que le sacrifice est signe, signe de l’alliance entre Dieu et les hommes. Toute la Bible nous raconte comment Dieu cherche l’homme pour faire alliance avec lui. Il  y eut Noé, Abraham, Moïse puis les prophètes pour témoigner de cette quête de Dieu.  Le Dieu de l’ancienne alliance est celui qui est passé au milieu de son peuple, qui a marché à sa tête pour en faire un peuple libre, un peuple capable de dire « Tout ce que le Seigneur a dit, nous le ferons ». La communion avec Dieu pour être réelle suppose la communion avec nos frères et sœurs ! Mystère de communion avec Dieu, en Eglise, avec nos frères : Oui Seigneur, en vérité nous le croyons, tu es présent dans ce pain et ce vin, tu es présent dans l’Eglise et cette force que tu nous donnes aujourd’hui est la seule force qui peut transformer chacune de nos vies et transformer le monde.

 

L’Eucharistie nous rend libre

Pour pouvoir dire avec le psalmiste « Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, moi, dont tu brisas les chaînes ? », il faut être souverainement libre. C’est dans cette perspective que se situe le dernier repas de Jésus avec ses disciples. C’est en homme libre qu’il se prépare au calvaire. Il est venu en ce monde pour accomplir une mission et rien ne l’en détournera : « Prenez, ceci est mon corps… Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance ». Jésus est ainsi devenu le « grand prêtre », dit Paul. Il est celui par qui et en qui s’opère le seul sacrifice qui plaise à Dieu puisqu’il nous donne de le connaître comme Dieu père, Dieu d’amour, Dieu livré dans le pain et le vin. Le Seigneur se donne à nous pour que nous nous donnions aux autres.

Lorsque nous t’adorons, toi qui es présent dans le saint sacrement, nous rappelons au monde entier que seul Dieu est adorable et nous donnons aux tyrans de ce monde une leçon de droit de l’homme, de dignité humaine. Seul Dieu est adorable et l’homme est digne de respect dans ses droits, dans sa vie de la conception à la mort.

 

L’Eucharistie nous met sur le chemin de la vie

Jésus, pain vivant descendu du ciel, se fait proche de nous, de chacun de nous, rendant parfaite et définitive l’alliance de Dieu avec les hommes. Dans chaque Eucharistie, c’est lui-même en vérité qui vient à nous et nous dit « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous ». Jésus nous invite à vivre de sa vie, une vie donnée en plénitude. Chaque eucharistie nous met en marche par amour pour toute l’humanité !

📓 Ex 24, 3-8; Ps : 115, 12-13, 15-16ac, 17-18;  He 9, 11-15; Mc 14, 12-16.22-26; Jn 6, 53-54

📷Adoration du Saint Sacrement en l’église du Sacré-Coeur de Monaco

Print