Share
14 octobre 2021

Mali : après près de cinq ans de captivité, sœur Gloria enfin libérée

Quatre ans et huit mois plus tard, sœur Gloria Narvaez Argoti, une missionnaire colombienne, a été libérée samedi 9 octobre. Elle avait été enlevée au sud du Mali à proximité de la frontière avec le Burkina Faso.

C’est la belle nouvelle de ce début de mois d’octobre. Sœur Gloria Narvaez Argoti avait été enlevée le 7 février 2017 à Karangasso, près de Koutiala, dans le sud du Mali à proximité de la frontière avec le Burkina Faso, où elle travaillait depuis six ans comme missionnaire. Retenue en otage par le groupe Al-Qaïda au Mali, elle a finalement été libérée ce samedi 9 octobre.

« Nous avons beaucoup prié pour sa libération. »

Le gouvernement du Mali a salué « le courage et la bravoure de la sœur », précisant que cette libération est « le couronnement de 4 ans et 8 mois d’efforts conjugués de plusieurs services de renseignements ». « Nous avons beaucoup prié pour sa libération. Je remercie les autorités maliennes et les autres bonnes volontés qui ont permis cette libération », a déclaré l’archevêque de Bamako, Mgr Jean Zerbo.

 

Dans un message datant du 3 février 2021 adressé à la Croix-Rouge, reçu par son frère Edgar Narváez en mai, la religieuse donnait quelques signes de vie. « J’envoie à tous mes plus chaleureuses salutations. Que Dieu les bénisse et leur accorde la santé. Je suis prisonnière depuis quatre ans, et maintenant je fais partie d’un nouveau groupe. […] priez pour moi ». Le message est bref mais témoigne de la douceur de sœur Gloria, constamment tournée vers son prochain.

 

Lorsque ses ravisseurs ont arrêté l’une des religieuses de la communauté au moment de l’enlèvement, sœur Gloria est sortie de sa cachette et leur a dit : « Je suis la plus âgée, la responsable. « Son amour pour son prochain, sa simplicité et cordialité dans les rapports, sa spiritualité et sa vie de prière en font une personne très proche de Dieu et de la population », avait tenu à souligner sœur Noemi Quesada, ancienne supérieure générale de la Congrégation des sœurs franciscaines de Marie Immaculé.

Agnès Pinard-Legry / Aleteia

Lire aussi :

 

Présence des OPM au Burkina Faso

Les Œuvres Pontificales Missionnaires de France sont en lien depuis longtemps avec le Burkina Faso. Parmi d’autres projets, elles ont notamment participé au développement du Grand Séminaire Saint Jean-Baptiste de Ouagadougou et à la vie des paroisses Saint Joseph de Leo et de Kokologho. A travers l’Enfance Missionnaire, elle soutiennent les aumôneries diocésaines de l’Enfance de Bobo Dioulasso et Dedougou (en particulier pour la construction de cantines scolaires et la prise en charge d’enfants atteints de maladies rares). L’équipe des OPM tient à rendre hommage à toutes les personnes investies avec courage, souvent au prix de leur vie, dans toutes les paroisses burkinabè.

Print