Share
20 mars 2020

Il y a un an au Nigéria...

Le 20 mars 2019, le corps sans vie du père Clément Ungwu, enlevé la semaine précédente a été retrouvé dans un buisson. Retour sur l'histoire...

« On n’avait plus de nouvelles du père Clément Ugwu, enlevé dans sa paroisse Saint-Marc, d’Obinofia Ndiuno, dans l’État d’Enugu, dans le sud­-est du Nigéria depuis le 13 mars. Selon la presse locale, il a été enlevé après une fusillade qui a eu lieu dans sa paroisse. Une semaine plus tard, le 20 mars, son corps a été trouvé dans un buisson à 20 km de sa paroisse.

Après cet assassinat, Mgr Calliste Onaga, évêque du diocèse d’Enugu, a lancé un appel aux autorités de l’État pour retrouver le plus rapidement possible les assassins du prêtre.

« Dans l’État d’Enugu, les choses ne vont pas bien », a insisté Mgr Onaga. « Nous ne pouvons pas continuer à prétendre que tout va bien et que rien n’est grave. Nous devons reconnaître que nous sommes dans une vague de violence où l’on n’a aucun respect pour la vie. Peu après l’enlèvement du père Ugwu, je suis allé trois fois à la caserne de la police et on m’a dit qu’il y avait des pistes sur les kidnappeurs mais j’ai l’impression que rien n’a été fait. »

L’évêque a par ailleurs appelé tous les chrétiens à intensifier leurs prières pour que prenne fin la vague de violence dont sont victimes de nombreux Nigérians.

Le directeur de la communication du diocèse d’Enugu, le père Benjamin Achi, a appelé le gouvernement d’Enugu à protéger la vie et les biens des personnes. Il a également exprimé son inquiétude car c’est la première fois qu’un prêtre est enlevé à l’intérieur de sa paroisse. »

Via La Croix Africa du 21 mars 2019

Print