Share
5 septembre 2019

Formation des séminaristes en vue de la mission et de l’Évangélisation en Indonésie

L’ile indonésienne de Flores dispose en effet de l’un des plus grands centres de formation pour prêtres du monde. L’Institut Ledalero a déjà vu sortir de ses rangs quelques 10.000 prêtres dont 10 Évêques. Plus de 1.000 étudiants en Philosophie et Théologie sont actuellement inscrits, la plupart d’entre eux se préparant au ministère sacerdotal

Au sein de l’Institut catholique de Philosophie et de Théologie Ledalero, dans le Diocèse de Maumere, sur l’île de Flores, plus de 200 candidats se préparent actuellement au sacerdoce ministériel.

Bien que le Séminaire soit opérationnel depuis près de 90 ans, les édifices universitaires étaient nouveaux après le séisme de 1992 qui fit plus de 2.000 victimes. L’église du campus a été reconstruire en partie grâce à l’assistance financière de bienfaiteurs allemands. Le Père Otto Gusti Madung Ndegong, SVD enseigne à l’Institut Ledalero de Philosophie et Théologie et est membre de la Province indonésienne des Missionnaires divins. Le Père Ndegong a également fait des études en Allemagne. Il est revenu en Indonésie voici 10 ans et se trouve être désormais Recteur de l’Université où il a lui-même étudié. Bien des choses ont changé depuis lors. « Il s’agit de l’un des plus grands séminaires du monde. Nous avons 1.060 étudiants. Plus de la moitié d’entre eux, près de 600, sont candidats au sacerdoce » affirme le Père Ndegong.

Fondé en 1937 pour former les Missionnaires du Verbe divin, le Séminaire est désormais l’une des plus prestigieuses Universités de la Région. Différents Diocèses et 14 ordres religieux y envoient leurs Séminaristes ou leurs étudiants.
Tous ne deviendront pas prêtres : « Certains finissent par travailler comme journalistes, enseignants d’instruction religieuse, professeurs universitaires ou se lancent dans le monde politique. En réalité, depuis l’an dernier, un adjoint au maire de Maumere a achevé son cycle d’études ici » relève le Père Ndegong.

Print