Share
14 avril 2019

Dimanche des Rameaux, 14 avril 2019

Ouvrez les portes de la ville ! Il vient, celui qui lui permet de vivre. Il vient simplement. Sans cortège ni super limousine. Il vient.

Après avoir ainsi parlé, Jésus partit en avant pour monter à Jérusalem. Lorsqu’il approcha de Bethphagé et de Béthanie, près de l’endroit appelé mont des Oliviers, il envoya deux de ses disciples, en disant : « Allez à ce village d’en face. À l’entrée, vous trouver un petit âne attaché, sur lequel personne ne s’est encore assis. Détachez-le et amenez-le. Si l’on vous demande : “Pourquoi le détachez-vous ?” vous répondrez : “Parce que le Seigneur en a besoin.” »

Les envoyés partirent et trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit. Alors qu’ils détachaient le petit âne, ses maîtres leur demandèrent : « Pourquoi détachez-vous l’âne ? » Ils répondirent : « Parce que le Seigneur en a besoin. » Ils amenèrent l’âne auprès de Jésus, jetèrent leurs manteaux dessus, et y firent monter Jésus. À mesure que Jésus avançait, les gens étendaient leurs manteaux sur le chemin. Alors que déjà Jésus approchait de la descente du mont des Oliviers, toute la foule des disciples, remplie de joie, se mit à louer Dieu à pleine voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus, et ils disaient : « Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur. Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux ! » Quelques pharisiens, qui se trouvaient dans la foule, dirent à Jésus : « Maître, réprimande tes disciples ! » Mais il prit la parole en disant : « Je vous le dis : si eux se taisent, les pierres crieront.

(Lc 19, 28-40)

Ouvrez les portes de la ville ! Il vient, celui qui lui permet de vivre.
Il vient simplement. Sans cortège ni super limousine.
Il vient.

Etre baptisé, c’est être un témoin de la venue du Christ dans sa ville.
C’est être la présence du Christ dans la ville.
Ouvrez les portes de votre cœur.
Le baptême n’est pas un rite magique. C’est un signe. Une parole. Un geste.
Dieu veut faire de notre cœur un Temple.

Ouvrez les portes de la ville !
Dieu n’est pas votre propriété personnelle. Ce n’est pas votre verger. Votre cour.
C’est le Dieu, le Seigneur de l’univers.
Vous êtes à la porte de la ville. A la fois à l’intérieur et à l’extérieur. Vous êtes bien placés.
Ouvrez les portes.

Appelez. Appelez à le rencontrer.
Il est vrai que vous ne rassemblerez pas les foules.
Il est vrai que ceux qui viendront ne seront pas complètement convaincus.
L’êtes-vous ?

Mais peu importe : ouvrez les portes de la ville.
C’est lui qui transformera les cœurs. Nos cœurs.
Laissez-le faire. Mais vous, ouvrez les portes !

Michel Dubost

Directeur National des OPM

Print