Share
14 avril 2020

Confinement au Congo : témoignage du Père Léonard, missionnaire combonien

Alors que le coronavirus se propage toujours plus dans le monde, nous restons en contact avec nos partenaires en terres de mission. Voici le message d'espoir des missionnaires comboniens depuis la République Démocratique du Congo.

Confinés mais sereins

« Après la rencontre des Supérieurs Provinciaux de notre Institut à Rome, je suis rentré à Kinshasa. En Italie, au même moment, le coronavirus s’installait en Lombardie.  Il est aussi arrivé au Congo. A ce jour, nous enregistrons 235 cas dont 17 guéris et 20 décès. A l’aéroport de Kinshasa, les vols nationaux et internationaux sont suspendus. Déclarée épicentre de l’épidémie, la commune de Gombe, le centre de la capitale, est actuellement en quarantaine (écouter le reportage sur RFI : RDC: confinement total dans le quartier de la Gombe à Kinshasa). Nous sommes confinés et, sereins, nous travaillons de la maison.

Un message d’espérance

Nous avons donc réorganisé notre vie communautaire. Je dédie un peu plus de temps à la prière personnelle, confiant au Seigneur les victimes de cette pandémie, priant pour le personnel soignant et pour tous les efforts de nos dirigeants pour stopper et éradiquer ce virus. Trois jours par semaine, je nettoie le réfectoire, la salle de télévision et mon bureau. Je me consacre à l’écoute de mes confrères et j’anime nos communautés afin qu’ils ne désespèrent pas et qu’ils continuent à observer les mesures de prévention, d’hygiène et de distanciation.

Nous venons de réaliser une petite vidéo dans laquelle nous envoyons un message d’espérance à tous face à cette pandémie. Vous pouvez la trouver ainsi que d’autres informations sur notre site.

Cette situation ne m’empêche pas de travailler : tâches administratives habituelles, organisation d’une retraite et préparation des visites aux communautés et à nos assemblées régionales quand la situation se débloquera. Nous avons des communautés dans des endroits très reculés du Congo où nos confrères travaillent (comme à Munbgere pour la promotion et l’évangélisation des pygmées, Isiro, Butembo, Yanonge). Je prends de leurs nouvelles très régulièrement, surtout en ce moment.

Trois nouveaux prêtres et trente-cinq postulants

Nos 35 jeunes postulants sont à Kisangani. Au Philosophât, les cours sont suspendus mais ils suivent un programme de formation interne.  En mai prochain, nous aurons 6 premières professions religieuses. Nous avons 12 novices et 24 scolastiques qui se préparent à la vie missionnaire ! Le défi pour nous reste les moyens financiers pour leur assurer leur préparation missionnaire. La formation dure 11 ans. 

Cette année, trois de nos jeunes missionnaires ont été ordonnés prêtres et sont envoyés en mission en Espagne, en Éthiopie et en Centrafrique. Le Seigneur nous a béni avec ces nouveaux missionnaires disposés à partir pour offrir leur vie au service des plus pauvres selon le charisme de saint Daniel Comboni, notre fondateur !

L’appel du pape François sur le fond de solidarité d’urgence pour lutter contre cette pandémie est bien reçu chez nous. Dans notre pauvreté et notre indigence (Mt 12, 44) , nous allons aussi y contribuer via les Œuvres pontificales missionnaires. Joyeuses Pâques à vous tous ! »

Pour les OPM de France, Kinshasa, le 13.04.20 

Père Léonard NDJADI, mccj, Supérieur Provincial

 

Vous pouvez prendre des nouvelles du Père Léonard à cette adresse : ndjadimccj2@gmail.com

 

Les missionnaires Comboniens œuvrent en République Démocratique du Congo dans sept diocèses. Ils continuent le travail de leurs prédécesseurs arrivés au Congo il y a un demi siècle. Ainsi que beaucoup d’autres missionnaires, ils ont toujours été confrontés à de fortes tensions, surtout lors des rébellions et dans des contextes peu favorables à l’annonce de l’évangile.

Malgré cela, l’évangélisation a progressé grâce au travail des missionnaires autochtones, des collaborateurs laïcs et des catéchistes. La Province est aujourd’hui vivante et jeune. Les Congolais se laissent séduire par l’idéal missionnaire de saint Comboni qui écrivait en 1868 : «Le catholique, habitué à juger les choses par les lumières qui lui viennent d’en haut, considère l’Afrique, non point à travers les prismes des intérêts humains… Il découvre, dans ces contrées un nombre infini de frères appartenant à sa même famille».

Saint Daniel Comboni

Comboni était un missionnaire passionné par l’Afrique. Quand tous cherchaient à tirer profit et à exploiter ce continent, il s’est battu contre l’esclavage en faveur du peuple africain. Sauver l’Afrique par l’Afrique était sa devise. Il voulait porter cette passion de sa vie à tout le monde.

 

Aujourd’hui, le travail missionnaire est toujours ardent.  « Qu’on ouvre  aux chrétiens – écrivait le Card. Malula – les horizons de la mission dans les autres diocèses du Zaïre, en Afrique et dans le monde : mission à assumer par la prière et l’intérêt actif pour l’Église universelle, par l’aide matérielle, et pour certains qui ont cette vocation, par un engagement personnel et effectif. »  

Voici quelques uns des projets réalisés sur place :

 

Avec vous, nous prions pour eux et continuons d’encourager leur travail exceptionnel d’évangélisation, en particulier grâce à l’œuvre de Saint-Pierre-Apôtre qui  soutient les vocations dans les Églises les plus démunies. Elle est l’œuvre de charité la plus importante de l’Église catholique pour la formation de la relève sacerdotale. Dans 143 pays de mission, elle assure une répartition équitable des aides reçues.

 

 

 

Print