Share
20 juillet 2020

Le fonds d'urgence continue d'être envoyé partout dans le monde

La semaine dernière, 15 000 euros ont quitté l'Espagne pour le Zimbabwe, ajoutant la contribution des catholiques espagnols à celle de tous ceux dans le monde qui répondent à l'appel du pape François.

Lorsque le Saint-Père a créé le fonds d’urgence pour aider différents pays à lutter contre le covid-19, les Œuvres Pontificales Missionnaires se sont mobilisées immédiatement et les dons reçus sont maintenant envoyés dans les 1 115 territoires où les missionnaires et les paroisses sont en difficulté, selon l’arbitrage du Saint-Père. 

La somme que les Œuvres pontificales d’Espagne envoient cette semaine va à six diocèses du Zimbabwe où 83% de la population gagne à peine un dollar par jour. Les diocèses de Bulawayo, Harare, Chinhoyi, Gweru, Masvingo et Mutare consacreront cet argent à la nourriture et aux besoins urgents liés à la pandémie.  Officiellement (peu de tests effectués), il n’y a eu que 1 064 personnes touchées par le coronavirus dans ce pays d’Afrique australe. Cependant, les mesures sanitaires, l’isolement international et le manque d’aide internationale font que la population est dans une situation critique.

Toute l’Église aide toute l’Église

L’aide du fonds d’urgence obéit à la même règle de répartition de tous les dons et subventions que les Œuvres Pontificales Missionnaires envoient dans les territoires de mission. Les sommes collectées en Inde, aux États-Unis ou en France constituent un fonds universel de solidarité qui sera ensuite réparti en fonction des demandes de subsides reçues au Saint-Siège.

Print