Share
6 avril 2020

Inde : prière, solidarité, espérance

Les fidèles chrétiens en Inde sont engagés à servir la nation en ce moment de crise créé par la pandémie de Covid-19. Le confinement constitue un défi au plan social, économique et médical et la situation est plus grave pour les pauvres, les sans-abri, les Dalits et les minorités religieuses pour lesquels la vie, même en temps normal, est difficile.

« Pour l’heure, ni orientation spécifique ni mesure économique n’ont été annoncées » indique dans un message transmis à l’Agence Fides l’Evangelical Fellowship of India (EFI), une organisation qui rassemble 65.000 communautés chrétiennes en Inde. « Nombre de travailleurs immigrés ont été bloqués sur leurs lieux de travail. Il n’existe aucun moyen de transport pour les ramener chez eux, aucun salaire pour acheter de la nourriture et aucun endroit pour dormir » indique l’organisation, lançant un appel aux autorités afin qu’elles « agissent avec empathie et grâce ».

Aujourd’hui, la communauté chrétienne en Inde assume la responsabilité de guider la nation dans l’espérance et dans la force spirituelle en ce qui concerne la lutte contre la menace du Covid-19. La coïncidence entre cette crise et le temps du Carême constitue une occasion pour unir nos forces à celles des autorités dans le cadre de cette lutte commune.

L’Église ne fermera jamais !

De nombreux membres des communautés chrétiens ont déjà pris en charge les ceux qui en avaient besoin. Les jeunes contactent les personnes âgées et les personnes qui ont besoin d’aide et les aident à se procurer de la nourriture. Nombreux sont les instituts gérés par des chrétiens tels que des écoles, collèges, auberges de jeunesse, séminaires et églises de différentes villes qui mettent à disposition leurs locaux comme refuges pour les travailleurs immigrés ou les pauvres alors que tous les hôpitaux et dispensaires chrétiens offrent déjà une contribution précieuse dans le soin des malades.

Au niveau de la sécurité alimentaire également, certaines communautés et associations chrétiennes préparent de la nourriture et la conditionnent dans des paquets jetables pour les distribuer aux sans-abri.

Enfin, l’arrêt des activités peut également constituer un moment béni pour les familles, permettant de renforcer les liens humains et spirituels en leur sein. « Accueillons ce temps comme un don de Dieu, en étant conscient du fait que, même si l’édifice de culte est fermé, l’Église ne pourra jamais être fermée. Partout où nous sommes, nous sommes l’Église de Dieu » conclut l’organisation. (Via Fides)

Hier, des bougies et des lampes traditionnelles ont été allumées pendant neuf minutes dans les principales villes indiennes contre « les ténèbres du coronavirus », qui a forcé ce pays de 1,3 milliards d’habitants à se confiner.

L’Evangelical Fellowship of India (EFI), fondée en 1951, est une alliance nationale qui comprend 65.000 communautés réparties sur l’ensemble du territoire indien ainsi que 200 agences et organisations missionnaires caritatives.

Print