Claire de Castelbajac
1953-1974

La joie pour leitmotiv d’une vie, au prix de grands efforts
Claire reçoit très tôt une éducation religieuse solide. Sa nature généreuse se trouve ainsi orientée vers Dieu. Dès son enfance, la Croix du Christ la marque de son empreinte par le biais de la maladie. À 4 ans, une toxicose aiguë faillit l’emporter ; puis ce fut une succession de maux. Mais ces ennuis de santé n’entament pas sa bonne humeur. « Je veux être une louange vivante à Dieu. Je veux être toute à Dieu. Comment savoir ce qu’il attend de moi ? » La vie de Claire ne prend tout son éclat qu’à la lumière de cette conquête de l’absolu. Elle meurt d’une méningo-encéphalite trois semaines après avoir passé une journée devant la grotte de Lourdes.