Share
11 janvier 2020

Témoignage • Missionnaire à la Société des Missions Africaines en Égypte (Père Jean-Paul Silué N.)

À Saint-Marc et à la Basilique, notre mission consiste d’abord en la vie ordinaire d’une paroisse avec les célébrations eucharistiques et les célébrations des autres sacrements. Il faut dire que notre mission contribue en général à faire vivre la foi de l’Église catholique de nos chrétiens, dans un pays musulman où les chrétiens sont majoritairement des coptes orthodoxes.

Je suis le Père Jean Paul SILUE N. Ivoirien de naissance, je suis actuellement missionnaire à la Société des Missions Africaines (SMA) en Égypte. Depuis mon année diaconale au Caire (j’ai été ordonné prêtre en 2013), je travaille à la mission.

Notre mission est présente dans l’Église catholique latine au Caire et dans l’Église catholique copte en Haute-Égypte dans l’Éparchie de Sohag. Au Caire, j’ai servi en mission dans notre église, la Cathédrale Saint-Marc à Shoubra et à la Basilique Notre Dame d’Héliopolis.

À Saint-Marc et à la Basilique, notre mission consiste d’abord en la vie ordinaire d’une paroisse avec les célébrations eucharistiques et les célébrations des autres sacrements. Il faut dire que notre mission contribue en général à faire vivre la foi de l’Église catholique de nos chrétiens, dans un pays musulman où les chrétiens sont majoritairement des coptes orthodoxes.

À côté de cela, une pastorale nous tient à cœur : celle des enfants démunis porteurs d’un handicap physique ou mental. Nous rassemblons ces enfants dans notre petite école qui s’appelle « Le Club du Bonheur ». Le Club du Bonheur donne à ces enfants, que les parents laissent volontiers venir chez nous, l’occasion de se sentir dans un environnement scolaire où ils apprennent les mêmes choses qu’à l’école tout en ayant des temps pour les loisirs. Ils ont aussi des ateliers de créativité artisanale. Ils organisent d’ailleurs de petites foires où leurs productions sont exposées au public qui est toujours admiratif. À Noël, ils se transforment en génies de la mimique théâtrale de la Nativité. C’est vraiment un lieu de bonheur où se vit l’évangile du plus petit tant pour nous que pour les parents et les enseignants. Cette école n’est pas seulement pour les catholiques. Elle est ouverte à toutes les dénominations, surtout orthodoxe.

Notre mission se met aussi au service des communautés religieuses des Sœurs et dans des écoles religieuses. Notre service dans ces communautés et écoles consiste à assurer les messes quotidiennes.

En outre, notre mission est d’être aux côtés de nos malades dans nos quartiers en leur portant la communion et en leur offrant notre assistance. Aux personnes démunies matériellement, nous apportons notre aide autant que nous pouvons.

En Haute-Égypte, nous sommes une nouvelle mission en phase d’installation, d’observation et de projets. En effet, je suis affecté à la paroisse de Notre Dame de la Vierge, en collaboration avec le curé. Dans notre paroisse, nous avons les activités ordinaires d’une paroisse et surtout les visites aux familles. Nous avons aussi un dispensaire qui accueille tout le monde, chrétiens, orthodoxes et musulmans. C’est un lieu où nous cultivons la graine du dialogue œcuménique et interreligieux, comme semence et espoir de paix. Nous avons aussi en notre paroisse la pastorale pour les enfants qui ont un handicap mental.

Nos projets dans un futur proche en tant que missionnaires dans le diocèse sont entre autres : un centre culturel, interreligieux et œcuménique en faveur de la culture de la paix ; un centre de métier, notamment la couture pour les jeunes filles et jeunes femmes ; un centre d’animation vocationnelle et missionnaire en vue de l’éveil des vocations tant pour le diocèse que pour nos missions.

Jean Paul SILUE N. – SMA

Print