Share
19 juin 2020

Robinsonnade culturelle à Lorette !

La deuxième édition de Superspectives n’aura malheureusement pas lieu pour les raisons que vous devinez. Les concerts prévus ont été annulés. Malgré tout, l'équipe propose un non-festival, grâce à la complicité et à la générosité de nos amis artistes et musiciens et de leur envie de jouer.

Ainsi, sur le pouce et en toute simplicité, une robinsonnade culturelle du 27 juin au 11 juillet aura lieu à la maison de Lorette ! Tous les événements sont proposés gratuitement au public et toutes les conditions seront réunies pour vous accueillir dans le respect des contraintes sanitaires.

A vos agendas !

–> Samedi 27 et dimanche 28 juin – Un week-end de Vexations

Cette Quinzaine s’ouvrira avec l’interprétation d’une œuvre-fleuve de Satie qui porte bien son titre en cette période de disette culturelle : Vexations. Cette pièce pour piano consiste en 840 exécutions d’un fragment musical de 152 notes. Selon la vitesse choisie par les pianistes, ce fragment peut durer entre 50 et 100 secondes environ, ce qui porte le temps total d’exécution des Vexations entre 12 et 24 heures ! L’entrée est libre et à n’importe quelle heure de la journée !  Un bar sera là pour vous accueillir et toutes les conditions sanitaires seront réunies également. Horaires : 13h – 20h

–> Mercredi 1er juillet – Visite de la Maison et Vinyle Club – 15h

Visite de la Maison de Lorette effectuée par l’architecte en chef des Monuments historiques Didier Repellin qui s’est occupé de la restaurer. Venez écouter et explorer tout un pan musical en dehors des sentiers battus grâce à la collection de vinyles des deux directeurs de Superspectives. De l’Afrique, du l’Amérique du Sud sans oublier nos chers contemporains. Passez boire un verre et découvrir les musiques qui forgent notre identité !

–> Jeudi 2 juillet – Ciné-club en plein air présenté par Jean-Romain Guillaume – 21h30

–> Vendredi 3 juillet – Visite de la Maison et Vinyle Club – 15h

–> Samedi 4 juillet – The Köln Concert (Keith Jarrett) – 20h30

Le 24 janvier 1975, Keith Jarrett débute son improvisation solo à l’opéra de Cologne et ignore certainement que ce concert deviendra un des disques les plus vendus de l’histoire du jazz (plus de 4 millions d’exemplaires). Ce qui confère à cet enregistrement tout son côté légendaire ce sont les diverses convocations musicales de Jarret : jazz, musique baroque, musique classique, minimalisme, pop music et enchaînements harmoniques hérités de la Renaissance. Cette improvisation, devenue un classique, n’est jamais jouée en concert. C’est donc une première française, assurée au piano par François Mardirossian !

–> Dimanche 5 juillet – Vinyle Club et bar musical – 14h

–> Mercredi 8 juillet – Des compositeurs d’aujourd’hui – 20h30

« J’ai choisi sept compositeurs qui m’ont accompagné durant cette période de confinement. Chacun à leur manière : soit je les écoutais, soit je les déchiffrais au piano, soit je passais des heures à chercher comment me procurer leurs partitions. Ces morceaux sont nouveaux pour moi et ont tous en commun d’être très peu joués (voire jamais) et c’est bien dommage ! » François Mardirossian

–> Jeudi 9 juillet – Ciné-club en plein air présenté par Jean-Romain Guillaume – 21h30

–> Vendredi 10 juillet – Concert autour de Glass, Pärt, Lang et Connesson

Lucie Roques (pianiste) et Marie Graizon (flûtiste) se sont gentiment prêtées au jeu de cette quinzaine semi-improvisée en nous (vous) offrant ce concert consacré aux compositeurs fétiches de Superspectives ! à ne pas rater !

–> Samedi 11 juillet – Mario Stantchev

On ne présente plus aux Lyonnais le pianiste de jazz Mario Stantchev qui nous fait le plaisir de clôturer cette quinzaine avec un récital autour de ses composition personnelles entremêlées à celles de Thelonious Monk, une de ses idoles. Pour ceux qui l’ignorent, Mario Stantchev est un pianiste reconnu qui a créé la section du jazz du Conservatoire de Lyon qui se produit soit en solo ou dans des formations qui vont du duo au big-band et a joué en Europe, en Amérique, au Maghreb et en Chine, avec Ron Carter, Enrico Rava, Michel Perez, Jay Anderson, Daniel Humair.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Superspectives ou, mieux, abonnez-vous à la page Facebook qui va bien (et la nôtre par la même occasion, histoire d’être deux fois mieux informés!)

 

Print