Share
6 juillet 2020

Cette semaine à Lorette

Mercredi 8 juillet 20h30 – Les « grands minimalistes » oubliés

Certes, il y a Glass, Reich, Pärt, Adams, Riley. Mais on peut aussi creuser le répertoire et trouver des pépites injustement méconnues (à notre goût).

Dominique Lawalrée (un Belge inclassable dont la sensibilité n’a d’égal que sa bonhomie (cf : la photo), Kaikhosru Shapurji Sorabji (un excentrique anglais au langage inouï), Boudewijn Buckincx (un autre Belge aux longs cheveux et à la musique planante), Frédéric Lagnau (un Français d’une grande sensibilité et qui nous manque), Simeon Ten Holt (le pape Néerlandais du minimalisme), Ann Southam (une Canadienne au talent incroyable) , Denis Levaillant (un Français qui foisonne de talent) et Ervin Nyíregyházi (un Hongrois mystérieux dont la musique n’est pas sans rappeler les dernières oeuvres de Liszt). Et pour finir : Brad Mehldau (qui l’ignore ? un des plus grands talents du jazz d’aujourd’hui).

Le talentueux François Mardirossian, mélomane et accessoirement pianiste, se fera une joie de donner quelques clés d’écoute par chacune de ces oeuvres.

Jeudi 9 juillet 20h30 –  Session Phoenix

Avec Franck- Laurent Grandpré et Cynthia Caubisens.

L’idée est de découvrir des pièces du répertoire contemporain sur un piano contemporain. Le Phoenix est un piano nouvelle génération 100% Made In France et développé à Lyon.

Jeudi 9 juillet : Cinéma en plein air – 22h

🎞 El Sur, Victor ERICE (1983)

Résumé : Espagne, années 1950. Dans une maison, appelée « La Mouette » et située dans un village du Nord, vivent Agustín, médecin et sourcier, son épouse, institutrice révoquée de l’enseignement après la Guerre civile, et leur petite fille, Estrella. Le film décrit la fascination et l’adoration qu’éprouve une enfant pour son père. Celle-ci découvre aussi que son père a aimé une autre femme qu’il a laissée dans son Sud natal. Sa curiosité avivée ne sera guère satisfaite et, en grandissant, les sentiments d’Estrella pour son père ne seront plus tout à fait les mêmes.

Critique 👇

http://www.dvdclassik.com/critique/le-sud-erice

Vendredi 10 juillet 20h30 – Récital Piano-flûte contemporain

Marie Graizon et Lucie Roques (deux excellentes musiciennes) nous font le plaisir d’offrir à Superspectives un récital piano-flûte autour de plusieurs compositeurs contemporains que seuls les fans de Superspectives connaissent sur le bout des doigts.

De Glass à Pärt, en passant par Lang, Lagnau et Connesson sans oublier l’excellente compositrice Sofia Gubaïdulina, venez découvrir un répertoire pas si souvent exploré.

Samedi 11 juillet 20h – Hommage à Thelonious Monk (Mario Stantchev)

Avec Mario Stanchev (piano). Comme il faudra ensuite revenir au silence, autant apprendre à le faire sonner intelligemment.

-> 21h30 DJ-set de clôture avec Dj Tom (ATW/Nova Lyon).

 

Plus d’infos sur le site Superspectives.fr

 

Print