Share
25 février 2021

Une vie missionnaire au service du développement intégral de l’Homme

Les Spiritains rendent hommage à un de leurs membres, rappelé à Dieu à 84 ans. Ce père de la Congrégation du Saint-Esprit s’est illustré par son amour pour le peuple haïtien, sa grande créativité et son souci constant de se former aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Une vie entièrement donnée aux pauvres 

La vie du père Jean-Yves Urfié, rappelé à Dieu en ce mois de février, est un exemple d’engagement et de créativité.  

Né à Rennes en 1937, admis comme profès dans la congrégation spiritaine en 1955, il a été ordonné à Chevilly en 1963. Très doué en sciences, il a été affecté en Haïti à Port-au-Prince en 1964 comme professeur de chimie. Il effectuera de nombreux allers et retours entre ce pays, l’Europe et les États-Unis.  Il aura passé 14 ans à Brooklyn auprès de la communauté haïtienne et 20 ans en Haïti.  

D’après la congrégation, ce qui caractérisait le plus le père Urfié était son sens de l’engagement. Cela se vérifie dans les billets qu’il laissait sur son blog :  

Quand notre règle de vie demande aux spiritains de participer à la libération intégrale de l’homme, cela nous demande d’abord de nous libérer nous-mêmes afin de mieux aider les autres à se libérer. Cela veut dire aussi les aider à ouvrir leurs yeux pour qu’ils puissent comprendre les racines de leur enchaînement. 

Cela n’est pas sans rappeler l’engagement total de François Libermann pour redonner de la dignité aux plus pauvres, ainsi que de les former à leur tour à la vie missionnaire.  

 

Deux sujets de prédilection : développement et intégrité de la création  

Pour le père Urfié, le bon développement de l’Homme allait de pair avec la création :

Étant maîtres de la création nous avons l’entière obligation de corriger ce qui a été mal fait. Plus de 40.000 arbres ont été mis en terre pour seulement l’année 2006 avec l’aide de 220 enfants recrutés dans la communauté de Furcy en Haïti. 

Il n’est guère étonnant que le père Urfié ait accueilli avec une grande joie l’encyclique du Pape François Laudato Si’ : « On voit comment la libération totale est liée aux deux autres sujets : justice et paix et intégrité de la création, puis le développement qui permet de profiter de tout ce que la nature nous offre et développer l’esprit et les ressources de l’homme pour sortir de la misère. » écrit-t-il dans son blog.  

Le père Jean-Yves avait également le souci de se mettre à jour ses compétences. Il n’a pas hésité à se former, déjà à un âge très avancé, au montage vidéo. On peut visionner ici un de ses reportages, sur la reconstruction du collège Saint-Martial de Port-au-Prince 

Vous pouvez également aller voir les hommages (article et vidéo) qui lui sont rendus par la Congrégation du Saint-Esprit.  

Print