Share
11 juin 2020

Geoffroy Kamate : une vocation ardente

Geoffroy Kamate, jeune diacre du diocèse de San au Mali, est en dernière année de formation pour devenir prêtre. Il témoigne de sa vocation et de son parcours.

Le village de Kourouza, fondé avec l’aide des Pères Blancs, fut nommé à l’origine « Maria Lo » qui signifie « village de Marie ». Mes parents y sont nés et ont grandi dans la foi transmise par leurs parents. A leur tour ils me l’ont transmise en demandant pour moi le baptême.

 

C’est à l’âge de 5 ans que j’ai ressenti l’appel de Dieu… comme une petite voix intérieure. J’étais attentif à la présence des prêtres chaque fois qu’ils venaient au village pour la messe tous vêtus de blanc. Un jour, alors que je revenais du champ avec mon papa, je lui crie dans les oreilles que je veux devenir prêtre ! Mon père a soutenu et encouragé mon aspiration.

 

Au petit séminaire Saint-Paul de Togo, durant mes 3 ans de discernement vocationnel, le désir d’être prêtre brûlait sans cesse dans mon cœur et mon esprit. En octobre 2009, je rejoignais le moyen séminaire Pie XII de Koulikoro avec 17 autres séminaristes de San. Ce fut un temps de doute. Mes sœurs se sont opposées  à ma vocation parce que nous n’étions que deux garçons dans la famille et que nous avions peu d’argent. Je doutais alors de parvenir à assouvir le désir qui était en moi.

Promotion 2019-2020 du Grand Séminaire de Bamako. © Page Facebook du GSSAB

Malgré ces difficultés, mon père encouragea ma vocation et fit son possible pour que ma scolarité soit régulièrement payée. Après le Bac, j’intégrai le Grand Séminaire Saint-Augustin de Bamako. Le désir de servir mes frères et sœurs dans le Christ devint alors plus pressant. Le 25 juin 2019, je fus ordonné diacre en vue du presbytérat, en la cathédrale de Bamako.

 

Me voici arrivé presqu’au bout du chemin. Dans l’exercice de mon ministère, je veux être un prêtre qui est avec tous et pour tous. Je souhaite aussi saluer les bienfaiteurs des Œuvres Pontificales Missionnaires pour leur offrande à la formation des séminaristes. Je sollicite toujours leur soutien pour ceux qui sont en situation difficile.

 

Tout en me confiant à vous, je vous invite à prier pour moi afin que Dieu achève en moi ce qu’il a commencé.

Geoffroy Kamate (2e en haut en partant de la gauche) pendant son séminaire. © Page Facebook G. Kamate.

Geoffroy Kamaté

Print