Share
14 octobre 2020

🌏 Aventuriers missionnaires 👉 jour 3 : Pùre Robert Jacquinot, artisan de paix

La vie relativement paisible qu’on pourrait prĂȘter au PĂšre Jacquinot au moment oĂč il est professeur dans une universitĂ© de Shanghai est soudainement bouleversĂ©e par la guerre sino-japonaise qui Ă©clate en 1937. A l’automne, les bombardements japonais ravagent Shanghai et font des milliers de blessĂ©s, militaires et civils. Nous ne savons pas prĂ©cisĂ©ment comment le Seigneur a appelĂ© Robert Jacquinot Ă  se lever, ni si celui-ci a entendu un appel dans sa priĂšre ou dans la dĂ©tresse de ses frĂšres
 Mais sa rĂ©ponse fut claire et visible !

Ecouter la version audio >>

Au cƓur de la bataille de Shanghai, le PĂšre Jacquinot put rĂ©unir une commission de mĂ©diation entre les belligĂ©rants. Par le dialogue, il obtint d’abord une trĂȘve de 4 heures… une durĂ©e qui peut sembler anecdotique mais qui permit l’Ă©vacuation des blessĂ©s et des civils retenus dans la zone de conflit. Le JĂ©suite pacifique persĂ©vĂšre dans sa mission diplomatique et obtient finalement l’instauration d’une zone de sĂ©curitĂ© dĂ©militarisĂ©e dans la vieille ville de Shanghai. C’est une premiĂšre dans l’histoire des relations internationales ! Le missionnaire vient d’inventer ce qu’on appellera le « modĂšle Jacquinot » : un espace dĂ©militarisĂ©, en plein cƓur du conflit, qui permet la protection des civils. Jusqu’Ă  la fin des hostilitĂ©s, en 1945, la zone Jacquinot fut respectĂ©e par toutes les parties. Les autoritĂ©s chinoises reconnaissent aujourd’hui que l’Ɠuvre du PĂšre  Jacquinot a permis de sauver la vie de 300 000 Ă  500 000 civils.

 

Quelques annĂ©es aprĂšs, il poursuit sa mission d’artisan de paix en rĂ©pondant Ă  un nouvel appel pour l’Europe embrasĂ©e par la Seconde Guerre Mondiale mais il meurt sur la brĂšche, au milieu d’un nouveau champ de bataille humanitaire.  Il Ă©tait mandatĂ© par le Saint-SiĂšge pour aider les rĂ©fugiĂ©s de guerre.

 

La longue et fructueuse itinĂ©rance du PĂšre Robert Jacquinot peut nous inspirer pour la mission aujourd’hui :

 

Sa vie nous montre que l’Ă©ducation, l’enseignement scolaire et universitaire sont des champs missionnaires essentiels pour le renouveau spirituel et la conversion de notre monde. La transmission est mission !  Ne craignons pas de nous engager professionnellement ou bĂ©nĂ©volement dans ces secteurs clefs de mission !  « La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent Ă  l’esprit humain de s’Ă©lever vers la contemplation de la vĂ©ritĂ© » enseignait saint Jean-Paul II.

 

« Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu » (Mt 5, 9).

 

L’aventure de Robert Jacquinot nous rĂ©vĂšle que la paix signe la prĂ©sence de Dieu. Don de Dieu, fruit du dialogue et de la collaboration, la paix demeure dans les cƓurs, dans les relations entre les personnes, entre les peuples et les nations. Ainsi la paix est Ă  la fois moyen et finalitĂ© de l’Ă©vangĂ©lisation.

 

Le « modĂšle Jacquinot » nous montre que la mission est un engagement non seulement au service des personnes, mais aussi au niveau politique et international. Les catholiques ont un rĂŽle Ă  jouer, une vĂ©ritable mission, dans les relations internationales. C’est aussi ce qu’atteste le travail du pape, en particulier saint Jean-Paul II, mais aussi ses successeurs ou des mouvements catholiques spĂ©cifiques.

 

Seigneur JĂ©sus, Agneau de Dieu, donne-nous la Paix. Seigneur JĂ©sus, fais de moi un artisan de paix dans mon entourage et dans le monde !

 

Pendant la Semaine Missionnaire Mondiale 2020, MÉDITEZ avec 6 autres grands aventuriers de Dieu qui ont portĂ© l’Évangile jusqu’aux extrĂ©mitĂ©s de la terre!

Participer Ă  la retraite en ligne >>

Print