Share

Projet Bolivie 2016

Source : site missio.ch

Projet Enfance Missionnaire 2016

Ce projet vise à soutenir 170 enfants souffrant de divers handicaps, qui sont accueillis et soignés dans le centre Jean Paul II à villa Montes situé dans le sud du pays. Ce centre se trouve dans le vicariat apostolique de Camiri qui est actuellement  administré  par Mgr Francesco Focardi. 

Soeur Graciela Garrido, missionnaire Franciscaine du verbe incarné dirige ce foyer. 

Objet de la demande

Contribuer à l’achat d’équipements pour la salle de Physiothérapie de l’Ecole Jean-Paul II ainsi qu’à l’acquisition de matériel didactique pour le développement psychomoteur de l’enfant.  

L’école compte entre 50 et 60 enfants de moins de 14 ans qui ont différents problèmes et handicaps. Cependant, la condition des enfants nécessitant des soins éducatifs particuliers ne permet pas de connaître leur âge de manière précise.

Contexte du projet 

La population aux alentours vit essentiellement d’agriculture et demeure très pauvre. avoir un enfant souffrant d’un handicap est une tragédie, car non seulement il est marginalisé par la société, mais c’est une véritable épreuve pour les familles.

en effet, elles n’arrivent pas à subvenir entièrement aux besoins des enfants souffrant d’un handicap. Sans soins, sans stimulation sensorielle ou sans appuis scolaires adaptés, ces enfants n’ont aucune chance de s’épanouir, de trouver une place dans la société ni aucune perspective d’avenir. sans aide ils sont contraint de vivre dans des conditions épouvantables. De plus, les structures pouvant les accueillir, les soigner et les rendre le plus indépendants possible sont rares. Habiter près de l’Ecole Jean Paul II est une bénédiction pour les familles, car elles ont ainsi la chance de voir leurs enfants pris en charge. 

 L’école accueille  des enfants provenant de cinq paroisses et elle peut compter sur le soutien des parents et de la population en ce qui concerne l’alimentation. La dotation en équipement pour la physiothérapie est une thématique à laquelle la population locale est sensible mais malheureusement l’école ne possède pas les financements nécessaires.

Malgré les lois existantes, les possibilités pour les enfants d’être soignés selon leurs besoins sont faibles et insuffisantes. L’école s’engage à suivre ces enfants dans le but de les aider à grandir et à atteindre des objectifs personnalisés.

De plus, les sœurs proposent un itinéraire catéchétique pour que les jeunes puissent percevoir la proximité de l’église et la présence du Seigneur dans leur vie.

Le projet a pour but de répondre aux objectifs suivants :

  • Le droit à recevoir une attention spéciale qui puisse répondre aux besoins des enfants selon le type de handicap
  • Le droit à atteindre un certain niveau d’indépendance selon leurs capacités afin de pouvoir s’insérer progressivement et de façon autonome dans la vie de la communauté.

Dans quelle mesure le projet participe à l’éducation chrétienne et missionnaire des enfants

Comme cela a déjà été exposé ci-dessus, cette école est le seul lieu où ces enfants peuvent être accompagnés dans leur développement personnel et être animés par la fois en Jésus.

Ils y reçoivent la préparation nécessaire pour la Première Communion et la Confirmation guidés par des catéchistes sensibles et formés pour travailler avec ces enfants en offrant ainsi un service à grande valeur catholique.

 étapes,  activités

Les activités prévues dans le cadre de cette demande d’aide sont les suivantes :

  • choix et planification du matériel

 

Description

Coût en bolivares

Coût en dollars $

1

Equipement pour la physiothérapie

  95.000.00

13.848,39

2

Matériel didactique pour le développement psychomoteur

  20.000.00

 2.915 ,45

 

 

115.000.00

16.743,84

  • devis pour la gestion optimale des équipements à recevoir
  • achat des équipements et du matériel
  • installation des équipements

 

 

Print